Le MODEM invente les territoires de demain.

« Pour une égalité républicaine des chances entre les territoires »

Archive for the 'environnement' Category

La construction en terre contre la délocalisation de l’emploi ?

Posted by Michel SAUVADE on 9th septembre 2011

La bataille pour la relocalisation de la production peut – et doit – prendre de nombreux chemins. Parmi ceux-ci il en est un pour le moins original qui doit quelque part nous conduire à explorer une piste nouvelle :

En effet l’exemple anodin de l’utilisation du « pisé » pour la construction d’un bâtiment communal à Marsac en Livradois (63) conduit à faire le constat suivant :

L’utilisation du pisé a pour conséquence une réduction importante du coût de la matière dans le prix de la mise en oeuvre ; en effet, le coût de la terre, prélevée localement est très faible.

De ce fait l’essentiel du coût de production se retrouve dans la rémunération de la main d’oeuvre et de sa compétence spécifique.

Conséquence : réduction des coût d’importation des matériaux, suppression des coûts de transport des matériaux et augmentation de la part salariale locale.

pour en savoir plus, vous pouvez revoir un reportage passé sur la chaine du satellite « Demain » : http://ambert.lesdemocrates.fr/tag/pise/

Ainsi que l’article du journal « La Montagne » dont la photo est extraite : http://www.lamontagne.fr/editions_locales/thiers_ambert/un_ovni_batimentaire_a_marsac@CARGNjFdJSsBERoNCxQ-.html

Etonnant, non ? Est-ce que ce type de raisonnement ne peut pas être conduit sur d’autres « niches » de production ? Au final, une petite « brique » – en terre – apportée à l’édifice du développement de la production.

Posted in environnement | Commentaires fermés sur La construction en terre contre la délocalisation de l’emploi ?

enclavement…. ?

Posted by Michel SAUVADE on 11th février 2010

Une anecdote nivale… ma femme doit se rendre de notre domicile à Clermont-Ferrand aujourd’hui… une centaine de kilomètres… : 2 heures pour arriver à l’entrée de Clermont… et 2 heures dans Clermont, dans une ville paralysée par de la neige, certe, mais comme on en connait régulièrement en campagne.

Question : où se situe l’enclavement ? où se situe la consommation inutile de carburant (les bus et tramways avaient été arrêtés).

Réponse : réduire l’aménagement de l’espace à une vision manichéenne du « plein » et du « vide » en expliquant que la consommation « durable » de l’espace passe par la densification de l’habitat ne tient pas la route. Si l’on doit prendre en compte cette dimension, elle n’est pas la seule à devoir être intégrée : la densification induit une augmentation des phénomènes de concentration, qui sont donc exacerbés en situation difficile : circulation bien sûr, mais aussi gestion des déchets, des effluents…

Peut-être un jour, en particulier dans l’esprit du programme humaniste, on parviendra à conduire une véritable réflexion collective en intégrant toutes les dimensions de la question : environnementale, bien sûr, mais aussi sociale et économique, car force est de constater que la contrainte sociale et économique, si elle est réelle en campagne, bien que souvent tues, conduit au maintien de solidarité qui en diminuent le coût, là ou l’Etat se désengage aujourd’hui.

En attendant, au moins en Livradois, le MoDem labourera tout le terrain sans laisser la moindre friche citoyenne et politique…

Posted in ... et l'Auvergne ?, environnement, MoDem, politiques d'aménagement, ruralité, transports, villes | Commentaires fermés sur enclavement…. ?

Le projet humaniste à l’épreuve des faits

Posted by Michel SAUVADE on 11th décembre 2009

Il n’aura pas fallu une semaine pour valider la pertinence du Projet humaniste.

J’ai déjà eu l’occasion de parler de la question de la gestion des cours d’eau et zones humides ; dans le cadre de la constitution d’un « SAGE »  les enjeux ressortaient clairement : d’un côté une vision « environnementaliste » ‘(je reprends l’appelation donnée – écologiste – ça ne doit pas être bien) : il faut laisser la liberté totale aux rivières, l’intervention de l’homme est nécessairement négative… et de l’autre une vision « humaniste » plaçant l’homme au coeur du porcessus d’aménagement : « [l’agriculture] est le reflet de notre histoire, de notre rapport à la terre et une part du lien sociale au travers de l’ensemble des territoires. ». « Socialement soutenable, c’est une agriculture qui crée des emplois et qui maintienne un tissu rural dans tous les territoires ». « Ecologiquement soutenable, c’est une agriculture responsable de son sol, de ses eaux et de ses déchets ». Enfin « Il est urgent également de mettre en place une gestion soutenable des eaux… »  (p. 18).

C’est exactement l’esprit de la délibération prise il y a quelque temps par la commune de Marsac en Livradois. Pourquoi cela semble-t-il si dur de faire confiance aux Hommes ?

Posted in ... et l'Auvergne ?, environnement, politiques d'aménagement | 2 Comments »

La France : des territoires en mutation.

Posted by Michel SAUVADE on 12th novembre 2009

La revue scientifique en ligne (Géoconfluences) fait le point sur la réflexion géographique concernant l’espace français.

Conçus dans une perspective pédagogique pour le secondaire, ces dossiers présentent un point scientique et un corpus documentaire de qualité, régulièrement mis à jour : aujourd’hui vient d’être inséré un document sur les aspects et l’impact territorial du Grenelle de l’environnement.

Après le rappel du cadre législatif les entrées sont regroupées thématiquement (urbanisme, transport, biodiversité…) puis à l’échelle des différents territoires.

Une sitographie « efficace » accompagne l’ensemble.

Liens :

accès au dossier Grenelle de l’environnement et territoires.

accès au dossier sur la France, des territoires en mutation.

Posted in environnement, politiques d'aménagement | Commentaires fermés sur La France : des territoires en mutation.

changeons d’échelle : après les lavoirs, les hommes…

Posted by Michel SAUVADE on 23rd septembre 2009

Des experts appellent à freiner la croissance de la population mondiale

23 septembre 2009

La croissance non régulée de la population accélère le changement climatique, endommage les écosystèmes et condamne de nombreux pays à la pauvreté, concluent 42 experts dans une série d’études publiées lundi 21 septembre, prônant un contrôle des naissances pour la ralentir.

Actuellement, chaque semaine 1,5 million d’êtres humains supplémentaires grimpent à bord du vaisseau Terre, ce qui pourrait conduire à un désastre planétaire, préviennent-ils.

« Il faut mettre davantage l’accent sur la nécessité d’un contrôle des naissances – toutes les femmes devraient être protégées pour éviter des naissances non désirées », déclarent les chercheurs dans un éditorial collectif publié également dans la revue British Royal Society journals.

A moins de réduire de manière draconienne les taux de natalité grâce à des programmes de planning familial, la population mondiale peut atteindre 11 milliards de personnes au milieu du siècle, préviennent-ils.

Les Nations unies prévoient que la population mondiale passera de 6,8 milliards de personnes actuellement à 8 à 10,5 milliards d’ici à 2050.

« Dans de nombreux pays (parmi) les moins développés, une croissance rapide et continue de la population pourrait entraîner famine, échec du système éducatif et conflit », selon Malcom Potts du Centre Bixby pour la population, la santé et le développement durable (Université de Californie).

« Il ne fait aucun doute que le taux actuel de croissance de la population mondiale est impossible à supporter sur la durée », estime Roger Short (Université de Melbourne, Australie).

La quasi-totalité de cette croissance – 98% – devrait, selon les prévisions, se produire dans les pays en développement, particulièrement en Afrique, dont la population doit doubler pour atteindre 1,93 milliard d’habitants d’ici à 2050″.

« Comment le Niger fera-t-il pour nourrir une population passant de 11 millions actuellement à 50 millions en 2050, dans un pays semi-aride qui pourrait être confronté à des problèmes climatiques », écrit Lord Adair Turner, ancien chef du patronat britannique, qui préside l’autorité des marchés financiers (FSA) .

Dès 1798, quand la Terre n’abritait qu’un milliard d’êtres humains, le mathématicien britannique Thomas Malthus avait déjà mis en garde contre les risques potentiels d’une croissance de la population.

 Source: AFP

http://www.environnement-online.com/presse/environnement/actualite_environnement-online_1587_eol_Des~experts~appellent~a~freiner~la~croissance~de~la~population~mondiale.asp

Posted in environnement | Commentaires fermés sur changeons d’échelle : après les lavoirs, les hommes…

Ecolo oui, neuneu, non…

Posted by Michel SAUVADE on 18th septembre 2009

Une rivière constitue régulièrement un embâcle vers un pont, dans un village auvergnat, devant un lavoir… Que faire ?

Simple, me direz-vous : enlever le dépôt en question… sauf que :

1°) si je veux le faire, il faut remplir le dossier « simplifié » en fichier joint… seulement 10 pages, vous noterez l’importance de la « complétude » du dossier (si, si, ça existe… on peut même dire finitude…) ; et après il y a des mauvaises langues qui expliquent qu’une demande de permis de construire est complexe…

dossier-declaration

tout ça pour alimenter un serveur informatique au Ministère…

2°) Plus simple, et suggéré par les services compétents : détruire le lavoir… Si, si, je vous assure, c’est moi qui l’ai entendu de mes propres oreilles. Et dire qu’il y a des siècles que personne n’y a pensé ; quels crétins nous sommes dans cette commune ! …

Posted in ... et l'Auvergne ?, environnement | Commentaires fermés sur Ecolo oui, neuneu, non…

« Il ferait bien de se mettre lui aussi au travail… »

Posted by Michel SAUVADE on 7th septembre 2009

Dans les Pyrénées…

[…] mon père retrouvait son optimisme : « C’est sûr, je n’aime pas l’ours. Mais dans le fond, il est comme nous, il fait partie de la création. Il est très intelligent »

Et retrouvant définitivement sa bonne humeur, il concluait : « Il ferait bien lui aussi de se mettre au travail, c’est trop facile de toujours se servir chez les autres[…] »

Pouvait-il imaginer que dans ce monde difficile mais équilibré, des hommes, avec leur savoir urbain, méthodique jusqu’à la maniaquerie, écologiste jusqu’au dogmatisme, allaient bientôt se charger d’introduire le plus extrême désordre.

Jean LASSALLE, la parole donnée, éd. le cherche midi, janvier 2008

La vraie démarche environnementale ne s’impose pas aux sociétés, elle doit en émaner ; de la même façon la politique d’aménagement du territoire doit être partagée, rétablir le lien priviligié entre l’homme et son espace environnant en lui donnant les moyens de son appropriation.

Posted in Des définitions..., environnement, politiques d'aménagement, ruralité | Commentaires fermés sur « Il ferait bien de se mettre lui aussi au travail… »