Le MODEM invente les territoires de demain.

« Pour une égalité républicaine des chances entre les territoires »

Auvergne 2030 : points d’attention de l’Etat

Posted by Michel SAUVADE on août 19, 2009

http://www.auvergne.pref.gouv.fr/pdf/auvergne_2030.pdf

Ce rapport commence par :

« L’Auvergne est actuellement engagée dans plusieurs exercices importants de réflexion prospective et de planification de son développement économique et social et de son aménagement spatial. La région a engagé le 24 avril 2007 la révision du schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire. Le projet de schéma devrait être soumis à la concertation, puis à la consultation du public au début de 2009. Les deux parcs naturels régionaux, qui couvrent 27 % du territoire régional, mènent la révision de leurs chartes en vue d’un nouvel agrément en 2010. Quatre schémas de cohérence territoriale (ou schémas directeurs ayant valeur de SCoT) sur huit en vigueur sont en cours de révision. Quatre nouveaux SCoT sont en cours d’élaboration, l’ensemble de ces documents couvrira 39 % du territoire régional et concernera 68 % de sa population.

 

Chacune des instances responsables a pris des dispositions précises pour associer en amont les autres collectivités, les partenaires économiques et associatifs. Dans la plupart des cas, ces modalités d’association vont au-delà des strictes obligations réglementaires. Elles sont fécondes et devraient faciliter la mise en cohérence de documents dont l’importance stratégique ne doit pas être sous estimée. Dans le cadre des procédures de porter à connaissance prévues pour les schémas de cohérence territoriale et les chartes des parcs, l’Etat a fait part de son « regard » sur les territoires concernés. Ces regards ont été rendus publics. Il a aussi fait savoir qu’il était prêt à l’issue de ces démarches à contractualiser pour mettre en synergie les politiques des collectivités locales et de l’Etat chacun dans ses domaines de compétence.

Cette intense activité de réflexion stratégique s’inscrit dans un contexte national en très forte évolution. L’inscription des orientations issues du Grenelle de l’Environnement dans l’ensemble des activités publiques et privées est une priorité nationale.

 

Au-delà de la contribution légitime aux objectifs mondiaux de protection de la biodiversité et du climat, il s’agit de reprendre une longueur d’avance dans la compétition internationale, marquée par une concurrence croissante pour l’accès aux ressources.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email