Le MODEM invente les territoires de demain.

« Pour une égalité républicaine des chances entre les territoires »

Le géographe : « autre chose que l’espace »

Posted by Michel SAUVADE on juillet 7, 2009

Territoire : “[…] 2. Espace approprié, avec sentiment et conscience de son appropriation […] Le territoire est à l’espace ce que la conscience de classe est à la classe : quelque chose que l’on intègre comme partie de soi, et que l’on est donc prêt à défendre […]
3. La notion de territoire est donc à la fois juridique, sociale et culturelle, et même affective. Le territoire implique toujours une appropriation de l’espace : il est autre chose que l’espace. Le territoire ne se réduit pas à une entité juridique (certaines d’entre elles ne donnent pas naissance à un sentiment d’identité collective) ; il ne peut pas être non plus assimilé à une série d’espaces vécus, sans existence politique ou administrative reconnue : l’ensemble des lieux dont les habitants vont au même hypermarché le samedi ne constitue pas nécessairement un territoire, en tous cas pas pour cette raison.. Le territoire n’est pas le terroir, ni l’aire de chalandise de la ville. […]
Roger BRUNET, Robert FERRAS, Hervé THERY, “Les mots de la Géographie”, dictionnaire critique, 3ème édition, 1993, RECLUS, La Documentation Française.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email